Tenues et danses osees/ Claire Bahi, Sylvie Bokui. : «Nous faisons ce que les hommes aiment»

Tenues et danses osees/ Claire Bahi, Sylvie Bokui. : «Nous faisons ce que les hommes aiment»

A cause de ses concepts musicaux et des pas de danse oses, le coupe-decale, version feminine, est l’objet beaucoup de critiques.

Surtout si l’on sait que nos plus grands fans de cette categorie musical sont les bambins. Interrogees, les animatrices de cette musique donnent des raisons de leur orientation.

La Congolaise, chanteuse : «Les hommes aiment bien ca» «Mon concept actuel, c’est le ‘’Zoumou dance’’. Je pense que notre inspiration vient de Dieu. C’est nombre influence via la maniere de danser. J’ai mon look et c’est votre que j’aime faire. Ce n’est gui?re Afin de choquer. Ici, on critique tout. Peu importe ce qu’on crois de moi, ce qu’on dit, j’avance. Je ne vais jamais reculer. Je dis que j’suis la plus grande danseuse ces jours-ci. Ceux qui pensent que votre n’est gui?re bien Afin de les bambins, je crois qu’ils ne vont jamais en boites de nuit. Quelqu’un qui pense qu’il est sensible n’y va jamais. N’importe qui reste sexy votre nuit. Je ne danse nullement nue. Je suis bien juste sexy. Ce paraissent des petites culottes, les hauts sautes. Sinon, la journee, je m’habille decemment. Mes scenes de danse avec les hommes en boite de nuit, c’est ce qu’ils aiment. Je m’amuse avec eux sinon il n’y a rien».

Flora String, chanteuse : «Changer de nom, nullement maintenant» «Je cree mes concepts a partir d’une inspiration concernant scene ou meme a partir d’un fait banal quelque part dans la rue. Et des aucun danse suivent.

C’est vrai qu’a un moment apporte, j’ai eu des offres un brin chaudes. Mais, je suis en passe de les abandonner Afin de me consacrer a une vraie carriere solo. Les prochaines scenes mettront seulement en exergue notre savoir-faire. C’est-a-dire la danse. Si je nomme un concept ‘’Plaisir de reins’’, le plaisir est mis pour l’amusement. Mais, certains l’interpretent autrement. Continue reading “Tenues et danses osees/ Claire Bahi, Sylvie Bokui. : «Nous faisons ce que les hommes aiment»”